Parfum de mâle par Reik von Wittelsbach

Bien que l’été tire à sa fin, les chaleurs arrivent enfin. Qui dit chaleur torride, dit transpiration. Ce phénomène est naturel et nécessaire pour le corps afin d’éliminer la chaleur qui pourrait hausser dangereusement notre température corporelle. En fait, la chaleur est expulsée du corps par la sueur qui sort des pores de la peau. Le liquide contient de l’eau, mais aussi des toxines, des virus et des bactéries. Ces dernières peuvent causer l’odeur désagréable suite à une chaleur excessive, de fortes émotions ou un effort physique important. Voilà donc le vif du sujet :  comment venir à bout de cette sueur nauséabonde?   Je vais donc démystifier en quelques lignes la différence entre le désodorisant et l’anti sudorifique. Je terminerai avec une suggestion de produit que j’adore.

Tout d’abord, le désodorisant a pour fonction d’éliminer les odeurs en réduisant la production des bactéries présentes dans la sueur.  Pure fonction cosmétique, le désodorisant ne réduit donc pas la production de sueur, mais en diminue l’odeur. Souvent, ces produits ont un parfum très soutenu et peuvent ne pas convenir aux hommes ayant une peau très sensible. Ensuite, l’antisudorifique contient de l’aluminium bouchant les pores et réduisant ainsi la production de sueur. Par contre, l’aluminium est très irritant pour la peau et de récentes études démontrent que ce métal peut être nocif et cancérigène. Comme nous ne pouvons empêcher complètement la production de sueur, sachez que l’homme actif va préférer le déodorant pour masquer les odeurs et l’homme d’affaires va privilégier l’antisudorifique pour réduire les cernes sous la chemise. Aucun produit n’est réellement miraculeux.

Voici deux règles de bases à respecter avant de s’armer contre la vilaine sueur :
1. S.V.P messieurs, on taille la haie sous les bras!  C’est ignoble de voir certains hommes ne pas entretenir cette zone. Plus de poils donne plus de chaleur donc, plus de transpiration. Je règle le problème en rasant le tout. Ce n’est pas plus féminin que d’autres pratiques et ça évite de tacher ses chemises tout en laissant respirer les aisselles.
2. Les parfums des déos peuvent être carrément désagréables. Une profusion de compagnies s’affronte à grands coups de marketing pour offrir une panoplie de parfums interpellant le vrai mâle en vous. Avouons-le, ça sent très fort. Si l’on aime ce type de produit très odorant, il faut absolument éviter l’eau de Cologne pour éviter une combinaison douteuse d’odeurs!

Également, Pour les gens qui suent abondement, il existe une procédure drastique. Le botox injecté aux aisselles permet de bloquer quasiment complètement les pores et ainsi réduire considérablement la moiteur des aisselles.

Mon produit préféré est tout simple. Il est abordable, naturel, abordable et il me garde au sec tout en repoussant les odeurs. Il s’agit d’une pierre saline, ou encore, pierre de Cristal. Offerte en pharmacie, j’achète la mienne à la Savonnerie des Cantons, près de Magog. Inodore et incolore, je mouille la pierre et la roule sous mes aisselles et sous mes pieds. Le sel est reconnu pour aseptiser la peau et combattre les odeurs corporelles. Un produit qui me dure près de 7 mois et me coûte environ 9 dollars.  www.savonsdescantons.com

Bonne fin d’été!  ;-)

 

photo copie 3